Seza l'alumineuse et Vincent Fonf vous invite à partir en live en Irlande! Cliquez vite!

Voici un premier apercu de notre livre de bord, veuillez excusez les fautes, ici, pas d'accents, pas de cedille sur le clavier, bonne lecture et a bientot!

  • 14 Aout-Cherbourg- 16h49...Decidement, les douaniers aiment les cheveux rouges... et c'est parti " pouvez-vous ouvrir le fourgon ?... et la porte laterale...C'est un camion amenage ? ".. il jette un oeil dans la malle, dans nos tenues de scene, un petit coup d'oeil au plafond en cas de double fond, puis enfin sous la couette...
    Tout va bien apparemment. Le douanier parait amuse, Vincent aussi...

  • 14 Aout- Ocean Atlantique- 23h03...

    Cabine 8177- Sans fenetre-8 ieme etage (sur 10)...5 restaurants, 3 Cafes, un cinema, 2 scenes de spectacle sur lesquelles se succedent musiciens, magiciens, danseuses et animateurs... une vrai ambiance de croisiere.

    A bord de l' Oscar Wilde, nous nous dirigeons avec des centaines de passagers vers notre destination- l'Irlande.
    Un pere de famille, nous voyant etudier une carte du pays nous eclaire sur notre parcours et sur les villes ou la musique swingue.
    A priori, il y a a peindre et a croquer... A nous l'Irlande !
    1ere rencontre sur le bateau et premier dessin de Vincent-Ted Quinn- l'homme Orchestre de l'Oscar Wilde..




  • 15 Aout-1er jour

    Arrivee a Rosslare ...Sans oublier de bien rouler a gauche, nous prenons les routes d`Irlande, le sourire aux levres.
    Premiere destination ... Tamore, petite ville balneaire au sud est du pays.
    Apres deux heures de route et dix minutes de bac pour passer un estuaire nous arrivons en ville. Il fait beau et la plage est belle mais nous sommes loin du petit port Irlandais que nous avions en tete. Qu`a cela ne tienne, nous prenons le temps d`un casse croute sur la plage et partons a la peche aux concerts.
    Premiere piste ... un concert rock dans un pub au ventre du village ... a 23 heures, la deco est pas mal, mais la scene est toute petite.
    Puis un autre plan ce profile, une grande course de chevaux a lieu ce week-end et le soir meme, un concert du celebre Michael English se deroule devant pres de 300 personnes ... nous serons de la fete .
    Tournee de fish and chips pour feter cela !

  • Mickael English...

    Mickael English- ou le gendre parfait de ces dames...
    Eternel jeune homme pimpant, aimable et souriant...C'est un peu le Franck Mickael des Irlandais!
    Le public, exclusivement compose de septuagenairesvalse, swimgue et se dehanche a qui mieux mieux..
    Ces dames, tout etourdies par le timbre frais de Mickael viennent lui toucher la main, demande a l'embrasser tandis que celui-ci continue a pousser la chansonnette. L'ambiance est festive, ca guinche a Tamore. Comme dit Vincent, on s'attend presque a voir voler les petites culottes..

  • 16 Aout-9h48... Tramore

    Retour au pub- pour nous, the et cafe, triple pinte de guiness pour les habitues... Puis nous prenons la route vers Cork, la ville des couleurs... Nouvelle ambiance- Nous explorons la ville, les concerts ne manquent pas, pas ;oins d'un etablissement sur deux organise un concert le soir meme. Tres vite,nous avons 3 rendez-vous, le premier dans un grand pub a touristes et les deux autres dans des pubs plus intimes...

  • 16 Aout- The Crane lane Cork

    Les Irlandais sont vraiment tres accueillants et debrides.
    Arrives au rendez-vous d u soir...douche froide. l'accueil sympathique de l'apres midi se transforme en grand embarras. Les ;usiciens sont nombreux, il n'y a plus d eplce pour nous...Nous remballons.
    Il est 21h et nous sommes dans la rue avec nos malles sous les bras, nous savons que la soiree peut basculer. Je crois que c'est a ce moment la que le sens du voyage nous habite.
    Nous nous renseignons dans un cafe puis dans un autre, une rencontre qui commence mal nous amene au Crane Lane Theatre, une grande salle de spectacle. Le groupe de musiciens Bianco Sporco (musique Italienne) retarde le debut du concert pour nous permettre de nous installer, un,deux, trois, ACTION!
    Super concert!

Bianco sporco au Crane Lane...

Mickael English a l accordeon...

  • 17 Aout Cork


    10H03 … Nous partons à la recherche d’un café internet de manière à pouvoir vous communiquer nos aventures. Le clavier n’est pas Azerty ; vous serez privé d’accents ! (les premiers jours)…Et Jim qui ne répond pas ! Le lieu fait également café tout court, bureau de change, restauration et c…Nous faisons connaissance avec un poète de rue venu faire une petite pause entre deux représentations. Ronan est doué d’un humour poétique et espiègle.
    Après avoir partagé non pas un verre mais un bonbon pour la gorge (que Ronan prend tous les matins avant de chanter, c’est trèèèès bon….) et échangé quelques sur le dauphin quasi domestiqué qui réside à Dingle, nous repartons direction…le Charlies.
    Pas grand monde cette après-midi…Il suffit de lever la tête vers le petit écran pour en comprendre la raison. Il y a un match de Hurley, un des sports dont les Irlandais sont friands. Imaginez un mélange entre le hockey, le football, le rugby et le handball, imaginez des cuisiniers munis de grandes cuillères en bois, vous obtenez le Hurley.
    Les musiciens arrivent pour la session traditionnelle. Leur accueil est un peu bourru au premier abord, qu’importe, nous nous installons pour les croquer. Après quelques airs et quelques coups de crayons, les zygomatiques se décoincent…Nous échangeons nos coordonnées tandis qu’à la télévision, les cuisiniers échangent leurs maillots… En route pour le Spailpin Fanach…Nous sommes attendus, nous sommes prévenus, les musiciens peuvent être entre 4 et 4O …
    Une fois installés, Vincent est invité à une petite danse avec un supporter sûrement content de son équipe…Une bonne rigolade.
    Deux heures plus tard, la soirée est immortalisée, trois copines un peu « drôles de dames », une brune, une blonde et une rousse sont sur le tableau. Nous échangeons quelques bonnes adresses avec les musiciens très sympas puis nous repartons dans la nuit…


  • 18 Aout Carrigaline


    Après une bonne nuit dans le camion, voici venu le jour « piscine ». Nos premières informations nous emmènent dans un hôtel pleins d’étoiles qui pour 12 euros par personne nous offre un petit tour de vélo piscine sans suppléments mais comme nous sommes plutôt trottinettes, nous repartons… Un taxi nous montre sur la carte une
    Piscine un peu excentrée, nous tentons l’aventure. Le dénivelé ne figure pas sur les cartes de la ville …nous arrivons en nage et sur les genoux…Trempette, longueurs, hammam, sauna, sans oublier une bonne douche et c’est reparti.
    Une fois en bas, les freins sentent le chaud, nous sommes frais pour reprendre la route vers le sud où nous devons retrouver Jim Kelly.
    Nous avons rendez-vous avec Jim Kelly.. « Allo, Jim ? » après quelques problèmes de connections, nous voici enfin avec enfin avec Jim au bout du fil ! Mais qui est ce Jim ? Nous l’avons rencontré à peine quelques jours auparavant au festival interceltique de Lorient lors d’une excursion hors de la taverne du roi Morvan. Jim représentait alors le comité de jumelage entre Guidel et Carrigaline, nous avons rendez-vous depuis lors pour une session traditionnelle au Stables Bar. Jim ne pourra être là qu’à 10 heures, il est à Kilkenny, il prévient les musiciens de notre arrivée.
    21h08 : Ronan O’Sullivan, le patron nous accueille à bras ouverts, ça fait plaisir. Il nous materne et nous chouchoute avec bonhomie et bienveillance. Bob Christie, arrive avec son banjo estampillé d’un autocollant du festival interceltique : « vous êtes les amis de Jim ? » La session va bientôt démarrer lorsqu’arrive Guil, un flutiste que nous avons déjà croquer la veille au Charlies ! Il est Israelien ; installé en Irlande depuis 17 ans, il est créateur de bijoux en ébène et argent et joue de la flûte.
    21h 30
    C’est parti…Une bonne dizaine de musiciens s’emploient à nous faire vibrer. L’ambiance est magique... C’est ce qu’on l’air de penser les nombreux touristes Français et Américains débarqués d’on ne sait où (Carrigaline n’a rien d’une ville touristique et ressemble plutôt à une ville dortoir)…Je crois que nous ne sommes pas les seuls au courant de ce qui s’y passe…
    Notre Jim arrive, sa guitare sur le dos et ses cordes vocales en pleine forme… Un des flûtistes enthousiasmé par notre venue, nous adresse un « yech’mad » avant d’embarquer tout le monde dans une version instrumentale de Tri Martolod qui nous est dédiée.
    Deux musiciens, sentant l’appel de la danse se mettent à danser sous l’oiel toujours aussi brillants de nos touristes émerveillés. Magnifique soirée, nous reprenons rendez-vous pour la prochaine fois, merci Jim!

  • 19 Aout Conakilty

    Dernière étape avant d’attaquer la côte Ouest
    Le village ressemble à une carte postale, les maisons sont colorées et agrémentées de jolies enseignes fleuries, le tout sous un soleil radieux…. Nous devons trouver le « De Barra », un pub atypique, ancien rendez-vous des stars de la pop et du rock. Le voici, lumineux à l’extérieur et sombre et chaleureux à l’intérieur. C’est un vrai musée qui s’offre à nous. Des instruments de musique ayant appartenu à des musiciens célèbres côtoient des photos anciennes, articles, clichés des visiteurs du lieu, sans oublier l’incroyable collection de masques de Bobby, le patron. Au milieu du pub, juste en face de l’entrée, trône la pièce maîtresse, celle qui attire tout de suite le regard : le disque d’or « Jimi Hendrix Expérience » décerné à Noel Redding… Mais que fait-il ici ? Perdu dans le ventre de cette Irlandaise qui sent la Guinness et les fleurs à la fois. Les photos nous en disent plus, un homme, un musicien, bassiste de la « Jimi Hendrix experience» habitué et amoureux du lieu avait installé ses quartiers ici. Il a fait venir ses amis musiciens pour partager une Guinness ainsi que quelques notes de musique. On peut ainsi voir des clichés de Paul Mac McCartney, Sting, Bob Dylan, David Bowie, Janis Joplin, Bruce Springsteen et bien d’autres…L’accueil de Christine, la serveuse est à la hauteur, nous sommes sous le charme, rendez-vous le soir même pour la session acoustique.
    Quartier libre pour l’après-midi…Nous décidons de faire les touristes…Balade ? petit café dans la cour d’un pub dont la déco nous emmène à bord d’un galion, là, trois « gueules de marins » et comme on ne se refait pas, nous voilà à « taper la discute ».L’un d’entre eux, Manne, est plasticien ; il nous propose de visiter son atelier, il réalise des installations et de la photo érotique, le courant passe tout de suite et nous passons un moment très agréable…Nous échangeons nos coordonnées et reprenons notre balade. Les pubs « music live » sont très nombreux et nous pensons à Paddy Sherlock, chanteur et musicien Parisien et Irlandais de naissance qui devait venir dans le coin à la même période…Seza évoque l’idée de voir une affiche annonçant un concert de Paddy Sherlock dans la ville, nous sourions à cette idée ; mais lorsqu’une minute plus tard nous tombons sur cette affiche dans la réalité , nous envisageons alors de transformer notre camion en roulotte « bonne aventure »…Seza vous expliquera !

  • 20 Aout Kenmare

    Nous quittons Conakilty direction Allihis, dans la region de Beara. La region est sauvage entre mer et montagne, entre ports et pierriers. Nous en prenons plein la vue....Arrives a Allihis, juche a flanc de ;ontagne juste au dessus de la plage, le village ne manque pas de couleurs, le saumon rivalise avec le mauve et le fuchsia, le bleu ciel vient reconcilier tout le monde. Ce soir musique live dans un des pubs mais nous trouvons l interieur assez moche. Nous sommes d accord pour pousser un peu plus loin nos recherches...Nous profitons d un petit bain avant de partir (enfin surtout Seza) . Le paysage est indescriptible, marvellous. De fil en aiguilles, et apres avoir evite de nombreux moutons dans les montagnes, nous arrivons a Kenmare.
    Retour a la civilisation et aux rassemblements de touristes, il faut aue nous assumions, nous sommes aussi des touristes. Plusieurs pubs "music live" se proposent a nous dont un hotel qui a rajoute a sa debauche de cliches deux petites filles en tenue traditionnelles. Elles dansent sur les melodies romantiques d un couple de harpistes. Limage est idyllique mais la gerante n aime pas le choc des genres, elle nous fait comprendre que nous ne sommes pas les bienvenus. Donc vous ne verrez rien et toc!
    Beaucoup moins romantique, un accueil digne de ce nom nous attend plus loin. Le lieu est grand, bruyant, seul un guitariste est la pour reveiller un public populaire et cosmopolite.... La patronne est enthousiaste , elle pousse des tables et deplace des clients pour nous. Belle ambiance et de jolies rencontres.
    Le soir meme, nous decidons de trouver un bon endroit pour notre reveil, dix minutes plus tard....Petit port desert face a la mer, le camion est gare, pas un bruit, les images du jour defilent dans nos tetes et rejoignent nos reves...

  • 21 Aout Dingle

    Repartis sur les routes, nous continuons notre remontee vers le Nord, direction la region de Dingle. Nous longeons la cote, la route est toute neuve et nous croisons de nombreux car de tour operators...On se prepare..
    Mais voila, c est aussi quand c est beau que le tourisme de masse se developpe, c est superbe. Petit village de pecheurs et de fermiers, colle entre mer, terre et montagne. Les marins dechergent des caisses de homards. Des guerrites nous proposent des promenades en mer pour aller rendre visite a Fungie, un dauphin qui a perdu son groupe et a elu domicile pres du port pour le plus grand plaisir des enfants et des adultes a la recherche de rencontres insolites.
    Prmier reperage, il y a de quoi faire, les pubs s enchainent et la musique bat son plein. Un petit lieu d expo nous attire, il nest pas comme les autres, pas de Guiness ni de tables, c est um petit centre culturel qui organise tous les soirs un concert de musique traditionnelle avec une demonstration du champion du monde de danse irlandaise, c est vous dire...